dans le sac à dos d'Auriane

La Goulue - Restaurant

Ce soir, le restaurant La Goulue, à Biarritz, m’accueille pour remonter le temps tout en savourant de bons produits basques.

Je m’installe à l’intérieur. Le restaurant est dédié à La Goulue, la célèbre danseuse de cancan du Moulin Rouge dans les années 1900. J’aime cette atmosphère de bistrot parisien d’antan avec cette musique qui enchante mes oreilles et fait frétiller mes pieds. Le restaurant est ouvert du mardi au dimanche, midi et soir (sauf les lundis, mardis et samedis midis) de 19h30 à 23h.

La carte est très alléchante. Je découvre des plats du terroir basque avec quelques notes de spécialités du Sud Ouest. Il y a un large choix de plats tous aussi appétissant les uns que les autres, je mets du temps à choisir. La carte des vins est également impressionnante. 

Tout en savourant ma sangria blanche et mes olives quelques peu pimentées, je regarde un peu plus la décoration du restaurant. Photos de Montmartre, affiches du Moulin Rouge, vieilles photographie de la Goulue, banquettes rouges et miroirs typiques des bistrots parisiens. A cela, se mêlent quelques produits du terroir comme des bouteilles de sauce au piment placées ça et là ….Le Pays Basque n’est jamais loin ! La salle donne un avant gout de la cuisine : raffinée, délicate, piquante et savoureuse !!! 

Je choisis le menu à la carte à 28€. Pour commencer, je déguste les nems de brebis Ossau-Iraty au piment d’Espelette et son mesclin de jeunes salade. Je peux vous dire que c’est un vrai régal !!! Le fromage de brebis, frais et doux, est relevé en fin de bouche par le piment d’Espelette, tout en gardant un équilibre dans les saveurs. C’est tellement bon que j’en aurais bien repris d’autres !!

S’ensuit le magret de canard du Sud-Ouest poêlé à couvert et sa sauce au framboise. Le magret est accompagné d’une purée et d’un flan de brocolis. J’étais très curieuse de l’association entre le magret et la framboise, il est habituel de voir ce genre de mélange sucré/salé avec le canard. Le pari est réussi, la sauce s’accorde parfaitement au canard et même à la purée. 

Enfin, je termine ce bon repas par le Russe maison. C’est un biscuit à base d’amandes garni de crème au praliné. Ce dessert sort un peu des sentiers battus, des desserts traditionnels des cartes des restaurants. C’est un dessert assez léger, qui permet de finir le repas sur une bonne note sucrée. 

Pour finir un petit digestif qui me permet de me replonger dans cette ambiance d’antan. Le personnel est très accueillant et prévoyant, ils n’hésitent pas à demander si le repas se passe correctement et ils vérifient si rien ne manque sur la table. Le dressage des assiettes est soigné, digne d’un très bon restaurant. J’aime beaucoup l’alliance entre Paris et Biarritz, les produits basques sont vraiment mis à l’honneur dans les assiettes, le chef sait les sublimer ! J’ai été quelque peu dépaysée tout en gardant un pied sur les terres basques !

Je recommande ce restaurant à tous les fins gourmets qui sauront apprécier la cuisine française et les produits du terroir basques. Cette atmosphère 1900, apportée par les décors et la musique, m’a permis de retrouver une ambiance passée, presque admirée, de ce Moulin Rouge qui nous fait tant rêver. Le temps d’un instant, je m’attendais presque à voir Toulouse-Lautrec assis au coin d’une table, en train d’immortaliser ce doux et délicieux moment ! 

Bon appétit à La Goulue ! 

La Goulue - Restaurant


La Goulue - Restaurant
La Goulue - Restaurant
La Goulue - Restaurant
La Goulue - Restaurant
La Goulue - Restaurant
La Goulue - Restaurant

#restaurant


Retour à la page "Dans le sac à dos d'Auriane"