• Accueil
    • Tourisme
      • Découvrir
        • Visite du Pays Basque
          • [Côté Espagnol] Biscaye - La côte balnéaire et contemporaine

Biscaye - La côte balnéaire et contemporaine

À l’ouest du Gipuzkoa, la Biscaye est un territoire dont la capitale est Bilbao. Ses 150 km de côtes sont attractifs et ses villes et villages côtiers dynamiques. C’est le territoire le plus peuplé de tout le Pays Basque, on y trouve le respect des traditions et la modernité d’un territoire jeune, toujours en mouvance. Villages médiévaux, montagnes aux panoramas époustouflants, patrimoine de grand intérêt, c’est une destination parfaite pour qui aime la diversité, le fourmillement des grandes villes et le calme des localités de campagne… 

Carte de la Biscaye

Carte de la Biscaye


La côte et les falaises de la Biscaye

Ondarroa, Lekeitio et la côte

Nous commençons la visite de la Biscaye, par un endroit qui donne le ton : Ondarroa est un grand port de pêche. C’est en droit agréable où passer une journée, loin du flux touristique. Vous pouvez manger dans de bons restaurants qui se feront un honneur de vous servir des spécialités en provenance du port (on y accède à présent par un joli pont moderne). Sur les flancs escarpés, se trouve la vieille ville (passez le pont ancien, arrêtez vous à la tour de Likona, ainsi qu’à l’église gothique Santa Maria), qui vaut une visite, car on y découvre un beau point de vue sur le Golf de Gascogne. Cela vous donnera peut-être envie d’aller y tremper les pieds ? Rendez-vous à la plage de Saturraran. Ici, comme dans la pointe ouest du Gipuzkoa (où se trouve donc la ville voisine de Deba), on trouve des Flyschs, ces plissements de grès et de schiste. Observez en particulier le Rocher des Moines. 

Le port de pêche d'Ondarroa

La pêche du jour

Le Rocher des Moines

Lekeitio est une plaisante petite ville côtière et de pêche, qui se différencie par sa petite baie et son Isla de Garraitz (ou San Nicolas son deuxième nom). Vous pourrez y accéder à marée basse et profiter ainsi d’une jolie vue sur la ville et ses maisons basques colorées qui s’éparpillent sur le coteau de la montagne Otoio. Pour la baignade, il y a deux petites plages sympathiques à Leketitio : Karraspio et Isuntza. L’Histoire nous apprend qu’une certaine rivalité s’est créée (qui perdure encore à l’occasion…) avec la ville voisine d’Ondarroa. Pour le touriste, il n’en résultera rien de plus que des boutades chauvines de ci de là. Promenez-vous pour voir la Mairie du XVème siècle, la belle Basilique de la Asunción de Nuestra Señora (et son retable doré), les palais Baroques et les deux tours dont celle de Zahar qui est la plus ancienne de la ville. À l’occasion d’une promenade sur un sentier côtier de 2km qui se trouve à Lekeito, faites un tour au Phare de Santa Catalina, où l’on trouve un centre d’interprétation de la navigation. 

Ville côtière de Lekeitio

Isla de Garraitz ou San Nicolas et le port de Lekeitio


La réserve de biosphère d’Urdaibai

Envie de montagnes et de forêts ? Direction Kortezubi plus au sud dans les montagnes, c’est un endroit riche en grottes et gouffres, le patrimoine paysager est remarquable. Vous êtes aussi en plein cœur de la réserve de biosphère d’Urdaibai. La grotte de Santimamiñe n’est pas (encore ?) ouverte au public, mais il y a un centre d’interprétation et une visite virtuelle de ce haut lieu de la peinture rupestre au Pays Basque. Ne soyez pas déçus et allez voir la subjuguante Forêt peinte d’environ 5 ha, la forêt d’Oma, où l'artiste Agustín Ibarrola a fait du Land Art avec de la peinture sur les arbres (des informations ici). Vous avez peut-être aperçu des animaux dans la forêt ? Pour les voir de plus près, visitez le refuge de Basondo où les animaux blessés, confisqués ou en danger sont accueillis et bien traités. Un grand parc naturel qui plaira aux enfants, une agréable occupation pour une demi-journée. En vous dirigeant vers Guernica, vous arrivez à Urdaibai Bird Center, qui recèle des informations sur les oiseaux migrateurs et la faune aviaire de la région. Un endroit à découvrir même pour les visiteurs amateurs !

Le musée Urdaibai Bird Center avec une exposition de clichés sur les oiseaux migrateurs


Guernica, un symbole

Nous arrivons à Gernika-Lumo (Guernica), une ville que les amateurs d’art et la plupart des écoliers connaissent sous les traits du pinceau de Picasso. C’est une des capitales historiques et spirituelles du Pays Basque, qui a été détruite au 2/3 par des bombardements en avril 1937, des incendies se sont propagés et ont ensuite ravagé la ville et ses habitants. Considéré comme l’un des premiers massacres sur des civils par l’aviation aérienne à cette époque, ce raid a choqué les esprits et de nombreux artistes s’en sont emparé pour symboliser leur rejet de la guerre. De passage dans la ville, allez voir l’Arbre de Gernika près de Casa de Juntas (la Maison des Assemblées), le symbole de l’importance politique de la ville, c’est sous ses feuilles (un autre arbre à l’époque) que l’autonomie du peuple Basque au Moyen Âge a été décidée. Visitez le Musée de la Paix (Museo de la Paz), qui est émouvant et plein de réflexions. Visitez aussi le Museo Euskal Herria Museoa qui propose une scénographie ethnographique du peuple et de la culture Basque. 

Peinture de Picasso "Guernica" Gernikara 

L'Arbre de Gernika, le symbole de l'importance politique de la ville

Le Musée de la Paix (Museo de la Paz)


Elantxobe, Mundaka, Bermeo, Bakioplage et surf

Elantxobe est un village qui vous fera saisir la vraie signification du mot « escarpé ». Les maisons sont accrochées à la pente du cap Ogoño, et celle-ci est tellement raide qu’il y a un accès par le bas de la ville et un autre par le haut. Il est très agréable de s’y promener, mais il faut vraiment de bonnes chaussures. C’est un petit port de pêche, amusez-vous à aller voir l’arrêt de bus où une plaque tournante fait pivoter les autocars qui, sans cet ingénieux système, ne pourraient pas faire demi-tour ! Non loin, il y a Ibarrangelu, caché derrière le Cap Ogoño et protégé. Son principal attrait sont les deux plages superbes de Laida et Laga. Au cœur de la réserve Naturelle de la Biosphère d’Urdaibai, Ibanrrangelu en résume parfaitement les attraits : des zones humides, un riche patrimoine paysager qui se conjugue avec le patrimoine architectural. Dans le centre, allez voir le fronton et l’église dont la charpente en bois est superbe. 

Elantxobe

Les falaises d'Elantxobe

Mundaka, c’est là qu’il faut emmener votre planche de surf. Il y a une vague de gauche célèbre dans le monde entier, belle et parfaite, pouvant atteindre 5m de hauteur. Elle est réputée et pour cette raison, la population de surfeurs est cosmopolite à cet endroit ! Attention cependant, elle est conseillée aux surfeurs avertis… Mundaka ce n’est pas qu’une vague, c’est aussi un village mignon qui sent bon l’iode, où voir de beaux palais et bâtiments (l'ermitage de Santa Catalina avec sa belle vue) et un lieu de shopping à ne pas rater : Mundaka BC, qui vend des marques Basques de vêtements. 

Surfer à Mundaka

On continue à l’ouest, Bermeo est un village-ville intéressante qui plaira aux amoureux des longues flâneries au bord de la mer. Dans la région de Busturialdea, c’est aussi un grand port de pêche de la Cantabrie. Commencez par une visite de la ville, qui comme beaucoup en Biscaye est sacrément pentue. Les maisons multicolores sont entrecoupées de jolis palais et maisons de charme. Passez par la Tour d’Ercilla qui est la seule rescapée des 30 tours qui entouraient la ville à l’époque médiévale, le cloître de l’église Santa Maria qui est d’architecture récente, celle de Santa Eufemia qui au contraire, est la plus ancienne. En vous promenant dans la ville, vous verrez des restes de muraille. En vous dirigeant vers le port, vous verrez un parc (où les festivités estivales ont lieu) qui fait la jonction avec celui-ci. Sur le port, il y a certains bateaux que vous pouvez visiter, comme le Centre d'interprétation de la pêche de la baleine "Aita Guria" dans un baleinier du XVIIème siècle. Pittoresque… C’est au bord de l’eau que Bermeo offre sa plus belle promenade, l’île rocher de San Juan de Gaztelugatxe. C’est un très bel endroit avec beaucoup d’escaliers (qui rappelleront aux fans de Game of Thrones Peyredragon… Quelques scènes furent tournées là-bas !). Il y a tout un chapelet de petites îles à découvrir : l’Île Akatz, l’Île Izaro… Et pour se baigner tranquillement en eau calme, la Plage Aritzatxu, une sorte de petite crique délicieusement bleue… Si vous avez le temps, faites une excursion en bateau pour admirer la côte et approcher les îles. 

Berméo et son port

Continuez la côte vers Bakio pour admirer la vue depuis ses falaises. Au levé du soleil, c’est un régal (vers le belvédère Askada, ou depuis Birjilanda). En ville, un parcours proposé par la Mairie vous propose une visite du patrimoine, des palais, belles demeures. Ne manquez pas le très intéressant musée Txakolingunea, (le Musée du Txakoli), pour tout savoir sur ce vin fruité et très doux. Vous pouvez faire des visites guidées du musée, sur RDV et même une dégustation, humm…!  Si vous avez le temps, passez à l’ermitage San Pelayo qui est un lieu paisible et entouré de montagnes. 

 

Les vignes de Txakoli

Les vignes de Txakoli


Gorliz, Sopela, Getxo, Mungia, juste avant Bilbao

Gorliz est un endroit touristique et prisé. Il y a de nombreux hébergements de vacances. C’est normal, la baie est belle et se prête à une multitude d’activités nautiques en saison et toute l’année pour les moins frileux. Il y a une grande plage de plus de 800 m qui plaira aux amateurs de bronzette et de jeux de plage. Vous pouvez faire du vélo et de la marche le long de la promenade aménagée où vous croiserez l'Hôpital de Gorliz, un grand bâtiment au design moderne. Il y a des bus et même un métro pour aller à Bilbao, c’est pour cette raison que de nombreux citadins viennent s’y promener le weekend. Vers Bilbao à seulement 25 km de la ville, il y a la plage de Plentzia et sa jolie petite ville médiévale et sa Ria (sa baie), ainsi que les plages de Barrika. 

La grande plage de Gorliz

L'Hôpital de Gorliz

Sopela est une commune qui a misé sur son espace naturel pour développer les activités de loisirs et sportives. La très belle et grande plage est bordée de falaises abruptes qui cadrent le panorama. Si vous avez envie de vous essayer au surf, faire du VTT, pourquoi pas faire du golf ou du parapente et visiter la région riche en localités attractives (non loin de Bilbao), c’est l’endroit parfait. À Sopela, il y a aussi des plages réservées au nudisme, Arrietara-Atxabiribil ou Meñakoz si vous voulez être plus tranquilles dans les petites criques. La mer est forte à Sopela, les falaises rendent l’endroit parfois difficile d’accès, aussi on peut s’y baigner, mais en faisant attention. 

Parapente en bord de mer

Getxo est au nord de Bilbao, on y va pour ses plages et son port, c’est un endroit touristique. Allez voir le joli pont métallique suspendu de Biscaye (Puente Bizkaia), c’est un pont transbordeur comme on en voit peu ! Vous pouvez l’emprunter ou monter tout en haut pour vous y promener (onéreux, mais la vue est époustouflante). C’est une grande commune avec 5 zones urbaines, qui réservent de nombreux attraits. Empruntez la route des falaises (la côte fait 10 km, mais la promenade à pied est courte) et faites un stop au Moulin d'Aixerrota et au Fort de La Galea, une construction militaire qui date du XVIIIème siècle. Le Phare de La Galea servait à surveiller les baleines. Dans le quartier Algorta, allez voir le port de pêche et les palais au bord de la mer. C’est un endroit convivial pour sortir le soir, aller manger des pintxos. Montez au Mirador d’Usategi pour avoir une belle vue. Des excursions en mer sont organisées à Getxo et ceux qui veulent pratiquer des sports nautiques trouveront des clubs près de la côte. Pour occuper les enfants s’il pleut, il y a un petit aquarium avec de beaux poissons de récifs pour un tarif abordable. 

Pont métallique suspendu de la Biscaye

Envie de vacances à deux pas de Bilbao mais loin de l’agitation ? Choisissez Mungia qui est très bien reliée aux localités voisines et possède tous les bons points d’un lieu de vacances agréable. Promenez-vous dans le centre ville pour voir la Fuente de la Concordia (Fontaine de la Concorde), la maison-tour Villela-Torrebillela. Autour de la ville il y a des fermes et moulins, la ferme Landetxo Goikoa est parmi les plus anciennes de la province. Les enfants seront contents de faire une halte au parc à thème axé sur les légendes et la culture basque Izenaduba Basoa (réservez à l’avance en ligne, pour éviter la queue).


La vibrante Bilbao

Nous arrivons à Bilbao qui est la capitale de la province de Biscaye et une des plus grandes villes du Pays Basque avec 350 000 habitants (1 million dans la métropole). C’est un lieu riche en couleurs et en saveurs, avec une vie culturelle et nocturne attractive ! En vacances à Bilbao, vous n’allez pas vous ennuyer… C’est une ville fondée en 1300, 300 ans plus tard elle devient la capitale de la Biscaye grâce à ses riches activités économiques autour du minerai de fer, la construction navale et de l’agriculture. La magnifique côte n’y est sans doute pas pour rien et la ville était l'une des plus riches d’Espagne au début du siècle dernier. Bilbao a souffert, comme beaucoup de villes industrielles, d’une image grisonnante avec le déclin de ses activités primaires et c’est pour cela qu’elle a été rénovée dans les années 90. Les friches et ensembles industriels abandonnés sont remis en service, le tourisme est favorisé avec la dynamisation des berges du fleuve Nervion. En 2004 Bilbao a été récompensée pour ses efforts et sa politique de restauration ambitieuse et bien menée. À noter que des efforts considérables ont été entrepris pour en faire une ville propre, un modèle qui intéresse d’autres centres urbains qui souhaitent apporter un cadre de vie agréable à leurs habitants. 

Bilbao

Bilbao jouit d’un climat océanique qui la rend douce toute l’année. Il est facile de s’y rendre grâce au grand aéroport international et pour s’y déplacer, une multitude de transports en commun existent : bus, métro, tramway etc. Les deux centres principaux de la ville (la nouvelle et vieille ville) sont faciles à arpenter à pieds. 

Balade à vélos en ville

Le tramway et les velib de Bilbao

Les musées de Bilbao

La reconstruction de Bilbao s'est orchestrée autour d'un magnifique musée, très célèbre et dont nous vous recommandons la visite même si vous n'êtes pas férus d'art moderne : le musée Guggenheim qui a ouvert en 1997. Se promener aux alentours est déjà une découverte artistique, puisque des œuvres grandeur nature (dont un chien géant végétalisé) décorent le parvis. À l'intérieur du bâtiment moderne et épuré, des sculptures, peintures des années 50 à aujourd'hui. Un émerveillement ! Non loin du musée, il y a un très beau parc, le Parc Republica de Abando (qui était occupé par des friches industrielles avant la rénovation de la ville) vous y verrez la Tour Iberdrola, haute de 41 étages. Pour continuer les visites culturelles dans Bilbao, vous avez le choix car il y a 11 musées éparpillés en ville :

  • Le musée des Beaux-Arts (Museo de Bellas Artes) beaucoup plus ancien et qui présente des œuvres du XIIème siècle à nos jours. 
  • Le musée Basque pour en savoir plus sur la vie quotidienne des Basques et leur savoir vivre.
  • Le musée Maritime de la Ría de Bilbao qui retrace le savoir faire en construction navale de la ville. 
  • Le musée de reproductions artistiques, pour qui veut voyager sans sortir de Bilbao. Une étonnante collection d'œuvres du monde entier, reproduite avec égard et toutes réunies en un seul lieu ! 
  • Le Musée Diocésain d'Art Sacré, avec des expositions permanentes, temporaires et des visites guidées de la ville pour qui s'intéresse au patrimoine religieux. 
  • Vous aimez le football ? Allez voir la salle des trophées et d'exposition du club Athletic, vous pourrez aussi faire des visites du stade de la ville. 
  • Il est fréquenté par les écoles, mais vous pouvez en demander des visites guidées en passant un coup de fil au musée Basque du nationalisme, pour qui s'intéresse à l'histoire du nationalisme Basque. 
  • Le Musée de Pasos de Bilbao focalise sa scénographie sur les processions et l'historique de la semaine sainte de Bilbao, un grand rendez-vous annuel. 
  • Le Musée Archéologique est un rendez-vous incontournable pour qui s'intéresse à l'Histoire de l'humanité en Biscaye, terre riche en artefacts préhistoriques. 
  • Le Musée Taurin est dédié à la tauromachie, les traditions autour du taureau et les jeux de vachettes. 

Musée Guggenheim

L'araignée devant le musée Guggenheim

Le chien de tulipes du musée Guggenheim

Depuis le musée Guggenheim, partez à la découvrir d'Ensanche les quartiers XIXème de la ville. Un ensemble architectural moderne, la Gran Vía, s'offre à vous, dans la continuité du musée. C'est l'endroit où voir de belles boutiques sur les artères commerciales, c'est un quartier bourgeois. Au début de ce quartier, le Théâtre Arriaga de style néo-baroque est magnifique avec le parc Paseo Arenal juste en face. Vous n'êtes pas très loin de la Gare d’Abando et sa très grande verrière. 

Bus Tour dans le quartier bourgeois pour visiter la ville

Théâtre de Bilbao

On continue dans l'architecture moderne, si vous l'appréciez, allez voir Alhondiga, un ancien entrepôt de vin que le designer Philippe Starck a pris d'assaut pour le moderniser. Un centre culturel : Azkuna Zentroa, se trouve à l'intérieur de ce grand bâtiment et ce qui vous plaira, ce sont les 43 colonnes singulières et étonnantes qui supportent les 3 modules en briques rouges qui semblent flotter... 

Vous préférez sentir battre le cœur historique de Bilbao ? Rendez-vous à la Casco Viejo, la ville médiévale qui se concentre autour de 7 rues (les Zazpi Kaleak). C'est là que se trouvent les quartiers piétons, les petits bars animés où déguster des pintxos à toute heure et jusque tard dans la nuit (en particulier sur la grande Plaza Nueva). L'été c'est un endroit qui est pris d'assaut car les rues étroites et les bâtiments hauts sont propices à une ombre salvatrice. Dans ce quartier, les façades typiques Basques rivalisent de couleurs, c'est un festival, la Plaza Miguel Unamuno  en est un bon exemple. Une pause culture ? Allez voir la Cathédrale Santiago du XIIIème siècle, montez ensuite le grand escalier de Mallona (300 marches...) pour accéder à la butte où se trouve la Basilique de Begoña, admirez son imposant portail Renaissance à colonnes. La basilique abrite la Vierge de Begoña, très importante pour les Bilbayens et célébrée à l'occasion de festivités en août et octobre. Cela nous rappelle que le Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle (le chemin du nord) traverse la ville, disons même qu'elle fut construite autour du chemin qui lui est bien antérieur et qui est aujourd'hui encore, un important vivier économique et touristique. 

La Casco Viejo

La cathédrale de Bilbao

À ne pas rater à Bilbao ! 

  • Pour découvrir les produits du terroir, vous en mettre plein les yeux et flâner dans les étals, allez au Mercado de la Ribera, un grand marché couvert (le plus grand d'Europe) de 10 000 m2 de style art déco ouvert 6/7j. 
  • Pour avoir une vue sympa de la ville, empruntez le Funiculaire d'Artantxa pour monter tout en haut du Mont Artxanda. Il y a un joli petit parc pour se promener.
  • Le métro ! Plus qu'un moyen de transport pratique et moderne (qui date de 1988), appréciez son design, à commencer par les bouches d'accès et leurs dômes de verre (fosteritos). 
  • Promenez-vous sur le Pont Zubizuri, d'architecture très moderne avec son cheminement arqué. Il était initialement pourvu d'un sol transparent, mais trop glissant il a du être recouvert. C'est un sujet assez controversé dans la ville...  

Sur la droite, le Mercado de la Ribera, le plus grand marché couvert d'Europe 

Le pont Zubizuri


À deux pas de Bilbao

Si Bilbao agit comme un aimant, il n'y en a pas moins d'autres localités charmantes aux alentours ! Barakaldo est située rive gauche de l'estuaire de la Nervion et dans la banlieue de Bilbao. C'est un endroit peuplé, où se trouve un palais des congrès (le Bilbao Exhibition Centre) qui accueille beaucoup d'activités sportives, des concerts, foires et autres manifestations prisées des Bilbayens. C'est une ville agréable avec de jolis espaces de verdure comme le Jardin Botanique où se promener en toutes saisons et le parc de Munoa. Les amateurs de belles voitures seront contents de visiter le musée Mercedes-Benz qui abrite des petits bijoux... 


À seulement quelques kilomètres de ces centres urbains actifs, se trouve la vallée de Trapaga, un havre de verdure qui autrefois était riche en activité minière. Aujourd'hui, avec l'arrêt de ces activités, la municipalité a transformé la zone en petits lacs pour la pêche (des lagunes dans les anciennes carrières des mines) et zones de loisirs. Promenez vous dans le quartier de la Arboleda où vous verrez des maisons en bois et pourrez faire des randonnées. Pour profiter d'une belle vue sur la région, empruntez le funiculaire très raide de la Reineta qui vous amènera au Musée de la Mine. 


Vallée de Trapaga

Vallée de Trapaga

On retourne le long de l'estuaire pour aller à Portugalete. Elle se situe de l'autre côté du fameux Pont de la Biscaye, le pont transbordeur qui la relie à Getxo. C'est une ville marine avec un vieux quartier médiéval où vous verrez la Tour de Salazar, des restaurants et le Musée de l'industrie pour comprendre le boom économique de la Ria. Au nord, se trouve Santurtzi, une ville portuaire devant la montagne du Serantes, où vous pouvez faire des randonnées sympas et accessibles (la vue est superbe depuis le mirador tout en haut). Santurzi est un endroit prisé pour les promenades en mer, de nombreuses excursions peuvent y prendre le départ. C'est aussi l'endroit où déguster les produits de la mer, en particulier les sardines. Promenez-vous dans le musée des sculptures plein air où de nombreuses sculptures peuvent être appréciées à l'occasion d'une promenade. 

Le Pont suspendu de Biscaye

Le Pont suspendu de Biscaye


Zierbena, Muskiz, Sopuerta 

Zierbena est à une vingtaine de minutes de Bilbao, c'est un village de pêcheurs calme et charmant. Il y a une grande plage de plus de 900 m de long, ainsi qu'une plus petite et calme, idéale pour les enfants. On y déguste bien sûr de très bons poissons et c'est agréable d'y faire du vélo, en profitant de la piste cyclable qui va vers Portugalete. Pour les marcheurs qui aiment grimper, faites le cap Punta Lucero d'où une belle vue vous attend. 

À Muskiz, on quitte l'estuaire, pour rejoindre la côte de la Cantabrie, c'est une des dernières villes côtières de la Biscaye. Plage, falaises et promenades au programme. Le long de la côte la promenade sur les falaises d'Itsaslur est à faire : elle emprunte une ancienne voie ferrée et offre un beau point de vue sur la côte. Les Falaises de Cobaron sont également propices à de beaux panoramas. Un petit musée est intéressant à visiter : Ferreria El Pobal, un ensemble patrimonial de forges du XVIème siècle. 


Les plages et falaises et Muskiz

Les plages et falaises et Muskiz


Sopuerta est une ville au sud de Muskiz, qui a elle aussi un passé minier. Étant une commune très ancienne et bien conservée, elle possède une intéressante richesse architecturale qui vaut le détour. Observez ses nombreuses tours et notamment la Casa de Juntas de Abellaneda, un ancien four, qui abrite un musée sur cette région de l'Encartaciones. C'est l'endroit où en apprendre plus sur l'histoire industrielle et la tour fortifiée à elle seule est le témoin du passé.