• Accueil
    • Tourisme
      • Découvrir
        • Visite du Pays Basque
          • [Côté Espagnol] La Navarre - Le nord de la Navarre, les Pyrénées, les Vallées

La Navarre - Le nord de la Navarre, les Pyrénées, les Vallées

Carte de La Navarre

Carte de la Navarre et de ses villes principales

La Bidassoa (Bidasoa) est un fleuve côtier qui prend sa source dans les montagnes Pyrénéennes Occidentales en Navarre et se jette dans le Golf de Gascogne entre Hendaye et Fontarabie. Depuis Erratzu, ses eaux poissonneuses se gorgent de petites rivières et de torrents, à cet endroit, son nom n’est d’ailleurs pas le même : Baztan. Sa vallée, au nord ouest de la Navarre offre une géologie adoucie, où serpentent des cours d’eau entre les montagnes se jetant assez abruptement vers la mer, comme pour y plonger. Verdoyante, riche et parsemée de petites routes calmes, ces vallées sont parsemées de villages aux points de vue saisissants.

Elizondo

Le périple commence à Elizondo, capitale (chef lieu) du Batzan, un bourg vivant et populaire aux maisons typiques où se mêlent parfois, au détour d’une rue, une architecture plus illustre de belles maisons de maîtres. Balcons en bois et murs en pierres de taille rougeoyantes côtoient d’autres bâtiments, souvenirs  de l’occupation Américaine des années d’après-guerre. À Elizondo, ne manquez pas les points de vue sur la rivière, le Baztan, et son esthétique dénivelé. L’Office du Tourisme y organise des visites guidées, mais vous pouvez de vous-même vous rendre dans le quartier Txokoto, principal attrait architectural. Le Musée Ethnographique du Baztan est une intéressante halte pour en savoir plus sur la vie dans la région. À proximité de la ville, ne manquez pas le Sentier du Ruisseau « Inferno » où se trouve un vieux moulin restauré, une belle promenade parfois un peu raide qui vaut le détour. Ceux qui aiment marcher, seront également heureux de cheminer jusqu’à la cascade de Xorroxin à partir de la chapelle Gorostapolo. Un peu plus loin à 7 kilomètres, vers Oieregi, il y a un parc naturel, le Senorio de Bertiz's, avec un arboretum et un jardin botanique, une chouette balade en famille. À Elizondo, c’est la fête vers le 25 juillet ! Danses, costumes et musiques sont de sortie pour les fêtes patronales : Baztandarren Biltzarra.

Elizondo

Le Baztan à Elizondo

Elizondo

À proximité du Sentier du Ruisseau 


Dans la vallée du Baztan

En remontant le Baztan, Erratzu est un très joli village fleuri aux habitants joviaux. Arizkun à l’ouest est blotti au creux de la vallée. Vous y visiterez le Musée Santxotena et ses sculptures sur bois, vous vous promènerez dans les jolies ruelles et apercevrez l’église San Juan Bautista. En remontant vers Urdazubi au nord, sur la droite, faites une halte à Maya / Amaiur, juste pour le plaisir d’y traverser son arche pas commune ! Comme dans toute la région de la Vallée du Baztan, les maisons sont construites avec les pierres des carrières d’Almandoz, caractéristiquement rouges. Montez jusqu’au sommet de la montagne pour voir les ruines du château, le monolithe et la belle vue ! À l’entrée du village il y a un ancien moulin, rénové et ouvert à la visite. Vous pourrez même y acheter de quoi faire du pain ou des galettes de maïs (des Talos).

 

Urdazubi, parc et grottes

À Urdazubi, se dresse un imposant bâtiment, c’est un monastère. Dans ce bourg bien rangé et calme, tout proche de la frontière avec la France et traversé par la rivière, il y a aussi un moulin et depuis celui-ci, la vue sur le monastère San Salvador est belle. Non loin du village, oserez-vous allez dans les Grottes de Ikaburu / Urdax ? Il y a longtemps, on les pensait habitées par des êtres mythologiques (les Lamink), protecteurs de la rivière souterraine qui s’y trouve. Aujourd’hui, elles sont ouvertes à la visite pour un tarif modique et un intérêt certain. À proximité du village, se trouve un parc à animaux où voir des chats du Bengale et des rapaces. Des spectacles ont lieu en saison, renseignez-vous sur place au Parque Trikuharri de Fauna Halcon. Au Nord Ouest d’Urdazubi, il y a le village de Zugarramurdi et ses grottes aux sorcières, avec leur passé, teinté de réunions secrètes… À voir !

Urdazubi

Urdazubi 


La vallée des « Cinco Villas ».

Etxalar est le village de la chasse à la Palombe. C’est une tradition de cette localité, qui ne manque pas de l’animer en automne (le 3ème dimanche d’octobre), alors que les affuts spéciaux (les Fuies) se dressent et les regards s’aiguisent. Faites une halte sur la route qui mène en France, à environ 8km se trouve la forêt où les fameuses "Fuies" sont installées. En novembre, après la chasse c’est la gastronomie qui est à l’honneur et les amateurs de gibier migrateur se lècheront les babines… On continue la découverte de la vallée avec Bera, la dernière des 5 villes de la vallée des « Cinco Villas ». Découvrez l’église San Esteban, la Mairie et ses arches, les belles villas ayant appartenu à de riches familles. Non loin de la frontière, il y a aussi Lesaka, qui nous rapproche de San Sébastian. C’est une ville qui a connu une importance industrielle significative dans la région : forge, moulin… Dans le centre ville, d’anciennes et belles demeures attestent du passé économique fécond de la ville. Promenez-vous à Lesaka, appréciez la beauté de ses bâtisses, les touches gothiques, le pont de pierre, les tours et maisons fortes. Il y aussi l’église San Martín de Tours, imposante et singulière alternant entre le gothique et le baroque. Aux alentours de la ville, des randonnées et notamment à la rencontre de dolmens dans la Station mégalithique d'Agiña.

!! Ne manquez pas !! La voie Verte du Bidasoa, pour les amateurs de vélo ! Des heures de plaisirs et de musculation des jambes…

Etxalar

Etxalar

Fête à LesakaFête à Lesaka

Dolmen près de Lesaka

Dolmen près de Lesaka


Vallée de Malerreka, Zubieta et Leitza

Envie de détente et de bien-être ? Au sud de la vallée de la Bidassoa se trouve une jolie petite station thermale réputée pour ses eaux très salées au creux des montagnes. Hydrothérapie, bassins, sauna, hammam sont au programme. Les installations sont qualitatives mais simples et n’ont pas pour vocation de rivaliser avec les stations frontalières plus imposantes. Si vous cherchez l‘équilibre, l’harmonie et le bien-être au calme, c’est parfait ! Juste à quelques kilomètres, découvrez le petit village de Doneztebe dans la vallée de Malerreka, célèbre pour sa foire aux bestiaux et son église San Pedro. Cette jolie vallée située dans une zone rurale, arbore un climat doux, de nombreuses forêts de chênes et d’hêtres et la beauté des lacs de barrage de Leurtza (classés Aire Naturelle de Loisirs). Un lieu idéal pour une retraite nature, des vacances en famille avec promenade (3 et 9 kilomètres) des barbecues et le plaisir de tremper les pieds…

Lac de barrage de Leurtza

Lac de barrage de Leurtza

Lac de barrage de Leurtza

Une eau bleue et magnifique

À Zubieta, allez faire un tour à l’éco-musée dans l’ancien moulin à grains. La dernière semaine de janvier, la ville (ainsi que Ituren tout proche), s’anime d’un beau carnaval coloré et joyeux, agrémenté de la sonorité des sonnailles (les cloches des vaches de la région). 

Descendez à Leitza par le col d’Usateguieta, une route agréable qui aboutit à une ville à l’activité sportive importante. Ici, la Force Basque est largement pratiquée, ainsi que la pelote. La Force Basque est un enchaînement d’épreuves sportives, qui rendent hommages aux tâches liées aux rudes conditions de vie d’autrefois. Ce sont des travaux nécessitant force, agilité et aussi connaissance de l’usage des outils comme la hache, la scie, la fourche. Un pratiquant célèbre, Iñaki Perurena a d’ailleurs créé un musée à Leitza, lPeru-Harri, autour de la pierre, où vous en saurez plus sur la culture Basque en général.

Force Basque

Une épreuve de force Basque 


Vallée de Larraun

Lekunberri est un village qui se positionne comme un agréable lieu de passage et de villégiature pour explorer la Sierra Aralar, ses 200km2 de vallées, grottes, dolmens, moulins, chapelles et forêts verdoyantes. Toutes les raisons et saisons sont bonnes pour venir s’y promener. Les forets de feuillus jouent avec leurs couleurs au rythme des saisons et en hiver, l’absence de feuilles offre une belle luminosité et des points de vue sympas. Depuis la Vallée de Larraun, les randonnées sont qualitatives et nombreuses. Partez en direction du remarquable Sanctuaire San Miguel d’Aralar à quelques 1130 m d’altitude, offrant une superbe vue apaisante. Depuis Lekunberri, il est aussi intéressant d’enfourcher son vélo pour rouler sur la voie verte de Plazaola qui va jusqu’à Andoain par une ancienne voie ferrée d’environ 45 kilomètres. Faible dénivelé, beaux paysages et éléments patrimoniaux pittoresques.

Vallée de Larraun

Vallée de Larraun et le train à crémaillère

Vallée de Sakana et d’Ultzama

Altsasu est une ville au cœur et au croisement des différentes provinces Basques. Ici l’esprit (et le cœur) Basque est très perceptible. La vallée de Sakana est à l’entremise des Sierras alentours, Aralar et Urbasa, c’est là que la ville s’y niche et on y trouve de beaux départs de randonnées pour ces deux montagnes. C’est pittoresque et parsemé de petits éléments patrimoniaux (abris, murets). Le Carnaval d’Alsasua est fameux, riche en symboles, agité et l’on vient de loin pour y assister. 2018 a rendu la ville et la région tristement célèbre à propos de l’affaire et du procès politique des « 8 d’Alsasua », qui agite l’opinion et divise sur fond de revendications indépendantistes. Le parc naturel d’Urbasa va jusqu’à la région de Pampelune sur 28ha, c’est à Baquedano que de belles randonnées vous attendent.

La vallée d’Ultzama est au nord de Pampelune et touche le Baztan. C’est une région peu touristique, qu’il est plaisant de parcourir lorsque l’on aime l’équitation, la nature, la contemplation. Petits villages comme arrêtés dans le temps, qui savourent la vie qui s’écoule… Les amateurs de chênes pédonculés iront voir la forêt d’Orgi qui promet un sérieux voyage dans le temps puisqu’elle est très préservée sur 80ha. Si vous aimez les champignons et en particulier les Cèpes, les initiés à la cueillette pourront en saison et en toute légalité, affûter leurs couteaux et partir à la recherche du précieux champignon moyennant le prix (raisonnable) d’un petit permis légalisant la cueillette.

Altsasu

Le village Altsasu


Zubiri, Erro et Auritz

Vers l’est, on trouve Zubiri (et son joli pont médiéval), Erro qui sont des bourgs à l’entrée de la vallée de Roncevaux. Lieux nature, on y trouve des restaurants et des auberges, puisque l’on est sur la route vers Saint-Jacques-de-Compostelle. À noter, c’est un coin de paradis pour les pêcheurs, qui sont sur le Rio Arga menant jusqu’à un lac de barrage plus au nord.

Route qui serpente près de Zubiri

Route qui serpente près de Zubiri

Auritz (Burguete), territoire classé Bien d’Intérêt Culturel est sauvage et teinté par le pèlerinage ! Le village est entouré d’un beau panorama montagneux. C’est un bourg autrefois rattaché à Roncevaux (Orreaga/Roncesvalles) un peu plus au nord. Site historique, il est blotti dans une vallée entourée de falaises et d’un superbe ensemble naturel, valant le détour à lui seul. Le 15 août 778, l'armée de Charlemagne, menée par le chevalier Roland y a trouvé défaite. En passant la le Col et en étudiant la géographie, nous comprenons pourquoi. C’est une étape importante du pèlerinage vers Saint-Jacques. On y verra la Collégiale de style gothique, le monastère et un petit musée d’objets religieux.

Le Pont de Zubiri

Le Pont de Zubiri


Orbaizeta, la vallée d’Irati et d’Aezkoa

En remontant vers la frontière française, il y a Luzaide (Valcarlos) également lié à la bataille de Roncevaux. On y verra une église jacquaire : Santiago Apostol. Pendant les fêtes du Carnaval, vous y apprécierez le Bolantes de Luzaide, un spectacle de danses culturelles et locales, où les interprètes portent de jolis costumes à grelots.

Orbaizeta, la vallée d’Irati est agréable lorsque l’on chemine par la NA 140 depuis la vallée de Roncevaux. On y visite l’étonnante ancienne fabrique d’armes royales et de munitions du XVIIIème siècle. De beaux vestiges sont visibles, couverts de mousses, attendant d’être réveillés, non loin de la forêt d’Irati, riche en cours d’eau et minerais de fer dans son sous-sol. Non loin, Aribe qui est dans la vallée d’Aezkoa, abrite les communes les plus en altitude de la Navarre. De splendides forêts, des maisons regroupées en petits villages aux toits de tuiles rouges. Sur la route vers Oroz-Betelu il y a de très belles vues sur les Pyrénées. L’étonnant Musée des Stèles et ses murs labyrinthiques intrigants se trouve à Abaurregaina, à côté de l’église. Dans la forêt d’Irati, vous verrez la Station mégalithique d’Azpegi que l’on atteint depuis Orbaizeta après 3km de marche. Un « pli » formé de plusieurs couches sédimentaires de la montagne, non loin, forme la grotte d’Arpea.

Campagne Abaurregaina

La Campagne Abaurregaina 


Ochagavia, la Vallée de Roncal, Erronkari 

Il se dit d’Ochagavìa, que c’est le plus beau village de cette région de la Navarre. Une véritable carte postale, colorée et pittoresque, qui vous séduira certainement. Petit pont médiéval, belles maisons, toitures pentues rouges et paysages parfaitement alignés. Visitez l'église San Juan Evangelist, chaussez les baskets et allez jusqu’au Sanctuaire Nuestra Señora de Muskilda et juste à l’endroit de la frontière entre la France et l’Espagne, gravissez (ce n’est pas très long ni difficile), le pic d’Ori au nord de la vallée de Salazar, que l’on dit être la demeure d’une déesse : Mari qui protège les esprits de la nature.

Ochagavia

Ochagavia 

En allant vers le sud et la vallée de Roncal, se trouve Isaba. En hiver, le village et ses toits pentus sont poudrés de neige, c’est très beau. Visitez l'église-forteresse de San Cipriano et la Maison de la Mémoire d’Isaba, un centre ethnographique pour en savoir plus sur les us et coutumes, le style de vie de cette région. Le ski de fond est une activité appréciée en hiver.

Vous arrivez à la vallée de Roncal-Erronkari, qui marque la limite est des montagnes Pyrénéennes Basques. Vous connaissez sûrement le fromage Roncal, qui est délicieux grâce aux pâturages verts où paissent les animaux, ce qui donne son goût exquis au lait de brebis (au mois d’août, il y a la journée du fromage, à ne pas rater…). Dans ces vallées où l’on se rapproche du Béarn, tout un chapelet de petits villages mignons et pittoresques vous attendent. Les amateurs de ski de fond seront aux combles du bonheur. Hauts sommets à arpenter, bonne gastronomie à découvrir, l’eau y est également présente et a creusé les contours du paysage. Vers Burgui, vous verrez de magnifiques gorges dans un espace classé Réserve Naturelle. Il s’y trouve aussi un très joli pont romain, et une sorte de port d’où s’acheminaient les troncs de bois bucheronnés dans la vallée. On y marche aussi sur un sentier de 4 km qui présente les métiers d’autrefois, une sorte de marche ethnographique très intéressante. N’y manquez pas la Journée du Train de Bois, qui met en lumière l’incroyable périple de l’exploitation forestière dans cette région (fin avril, début mai). C’est en radeau de rondins que les exploitants dévalaient les rivières, dans leurs eaux tumultueuses, pour acheminer leur précieuse cargaison. Revenons à Roncal, où se trouve un mausolée en hommage à Juliàn Gayarre, un ténor, chanteur originaire de la Navarre : une magnifique sculpture de l'artiste est à voir au cimetière.  Et non loin de l’église, c’est un musée qui lui est consacré avec des objets retraçant sa vie. Un centre d’interprétation de la Nature est également à consulter, où vous comprendrez la place de l’Homme dans ces grandes vallées forestières, parsemées de cours d’eau généreux et d’écosystèmes riches.


Vue sur les Pyrénées à Burgui

Vue sur les Pyrénées à Burgui 

Fromage de Roncal

Fromage de Roncal

Le Pont Romain d'Isaba

Le Pont Romain d'Isaba


Ayant fait le plein de nature, vous avez envie d’une pause urbaine ? Direction la capitale de la Navarre, la ville de Pampelune !