• Accueil
    • Tourisme
      • Découvrir
        • Visite du Pays Basque
          • [Côté Espagnol] Alava - Vitoria-Gasteiz et le centre de l'Alava

Alava - Vitoria-Gasteiz et le centre de l'Alava

La province d'Alava se situe à l'ouest du Pays Basque côté espagnol, c'est la troisième province de la communauté autonome du Pays Basque (avec la Biscaye et le Guipúzcoa). C'est un territoire singulier, qui diffère des autres par son absence de côtes et par ses paysages. On y trouve de très beaux lacs naturels, des espaces protégés et sauvages, c'est un lieu apprécié des sportifs et des amateurs de plein air. La gastronomie a toute sa place en Alava, en particulier le vin, les territoires de la Rioja Alavesa sont connus pour l'excellence des vignobles. Vitoria-Gasteiz est la capitale de la province et aussi de la Communauté Autonome, c'est une ville agréable, piétonne et spacieuse où il fait bon vivre (au sens propre et figuré). D'ailleurs la majorité de la population (presque 80%) de la province y habite et le reste est rural et peu peuplé. 

Carte de l'Alava

Carte de l'Alava et ses villes principales

contenu sponsorisé

Vitoria-Gasteiz

C'est donc notre point de départ pour la découverte de l'Alava : Vitoria-Gasteiz. C'est la capitale de l'Alava et d'Euskadi, à peine aurez-vous passé la porte de la ville que vous vous y sentirez bien. Propre, spacieuse, responsable (écologique), c'est une destination plaisante et reposante. Tout le monde y trouvera son compte : les amateurs de patrimoine et d'Histoire seront charmés par son amande médiévale (l'Almendra), son centre historique compact et préservé, avec la très belle cathédrale gothique Santa Maria qui est tout en haut et protège la ville de son regard bienveillant. Beaucoup de rues du centre son piétonnes, ce qui est agréable pour flâner, faire les boutiques, s'arrêter dans un petit restaurant pour manger des pintxos puis continuer et observer les beaux bâtiments. Arpentez les rues, pour voir les autres églises : San Miguel, San Vicente et San Pedro, les belles bâtissent vieilles de 8 siècles et les palais de style Renaissance. Appréciez lors de votre balade les fresques murales monumentales qui ornent certains murs de la vieille ville.

Vitoria-Gasteiz, la capitale de l'Alava et d'Euskadi

Vitoria-Gasteiz

Les rues colorées de Vitoria-Gasteiz

Les amateurs de culture seront heureux de visiter les musées : Le Musée Basque d'Art contemporain et ses expositions permanentes et temporaires qui changent régulièrement. Le Musée Diocésain d'Art Sacré d'Alava, le Musée des Sciences Naturelles d'Alava et ses collections géologiques et botaniques, situé dans une très belle tour médiévale, le Musée de l'archéologie, le Musée Fournier des cartes à jouer, qui plaira aux amateurs de dames de pique et rois de trèfle, puisqu'il expose une impressionnante collection de 3000 jeux de cartes. Le Musée des Beaux-arts, et enfin, le Musée d'Armurerie pour les amateurs d'armes et de heaumes. 

Musée Diocésain d'Art Sacré d'Alava

Vitoria-Gasteiz est une ville assez étendue, si son centre historique se visite à pied, pour le reste n'hésitez pas à emprunter le tramway et les bus qui desservent avec efficacité le reste de la ville. Une autre option, très à propos dans cette ville écologique, c'est le vélo ! Les amateurs de verdures seront contents de leur séjour dans la capitale de l'Alava, puisqu'un anneau vert (Anillo verde) de pas moins de 47 km ceinture la ville avec des parcs et jardins remarquables. Rivières chantonnantes, lagunes, forêts de chênes, faune et flore de caractère... Des près, les zones humides et tous les écosystèmes sont d'une grande valeur écologique et de plaisance pour les habitants et le tourisme. À l'ouest il y a le parc forestier de Zabalgana, puis à l'est, il rejoint le parc de Salburua, et celui de Gamarra juste après, et la zone verte d'Olárizu et enfin, pour boucler la boucle, la forêt d'Armentia.

Le tramway de Vitoria-Gasteiz

L'anneau vert de Vitoria-Gasteiz

Vitoria-Gasteiz sera très certainement un point de départ parfait pour vos escapades dans le reste de l'Alava, n'hésitez pas à y passer plusieurs jours. Ce n'est pas (encore) une ville éminemment touristique, au delà du tourisme Jacquaire, et son absence de côtes ne doit pas vous dissuader d'y faire escale...  

contenu sponsorisé

Trespuentes et les Salinas de Añana

À l'ouest de Vitoria-Gasteiz, Trespuentes est un endroit dans la plaine, sur la commune de Iruña de Oca, à découvrir pour son pont romain datant de l'Antiquité, composé de 13 arcs en plein cintre. À proximité, aventurez-vous dans les ruines du Monastère de Santa Catalina, dignes d'un film et valorisées par un jardin botanique, c'est un agréable endroit où flâner par une belle journée. Il y a aussi, non loin, le très grand et précieux site archéologique de Iruña-Veleia, un ancien oppidum Romain, c'est le plus important du Pays Basque. 

Trespuntes

Trespuntes

Un peu plus à l'ouest, embarquez pour un dépaysement total à Salinas de Añana, dans la vallée salée. Classée monument national, les salines et les mines de sel tirent partie des sels minéraux de la rivière Muera. Oui, vous êtes bien loin de la mer et pourtant... Il y a bien du sel ici et depuis le Xème siècle on le récupère, en attestent les structures en bois, les bassins d'évaporation, les canaux, les magasins... Venez goûter une fleur de sel pas comme les autres et faire une visite guidée des exploitations. Le top est de visiter le site en été, car l'évaporation étant à son maximum, toutes les structures sont recouvertes de sel...  À noter, il y a un petit spa qui vous permet de baigner vos pieds et mains dans l'eau salée bienfaitrice... Après la visite, promenez vous dans la ville qui s'étage sur la colline au dessus des bassins. On alterne entre le médiéval et le baroque... À l'ouest de Añana se trouve Tuesta, une petite bourgade qui abrite la Cathédrale de Valdegovía du XIIIème siècle. Observez le portail et ses magnifiques ornements, elle se découvre en visites guidées. 

Salinas de Añana

Les bassins de sel avec les canaux

Le sel fin de Añana

À quelques minutes au sud, allez vous détendre et vous promener au lac d'Arreo qui est le plus grand lac naturel du Pays Basque. C'est une zone humide qui abrite une grande diversité de faune et de flore. Il y a un petit ermitage non loin des berges. 

Sobron, Villanañe, Lalastra, parcs et lacs

Sobrón reste sur la lancé de Añana, pour vous compter les merveilles de l'eau.  Sur les rives de l'Èbre, c'est une ancienne station thermale. La nature aux alentours de la ville est classée Site d'Intérêt Communautaire, pour la richesse de sa biodiversité. Les enfants et les adultes qui aiment l'aventure apprécieront de passer une journée au parc à thème Centre d’Aventure de Sobrón, pour faire du canoë, de la plongée, du paddle, et d'autres sports nature comme le tir-à-l'arc. Pour compléter la découverte de la commune, ne manquez pas la visite du Musée de l'eau (Museo del Agua), qui offre des contenus pédagogiques modernes et attractifs. 

Villanañe, un peu au nord, est intéressante pour y voir une tour qui renferme une légende locale. Imposante, rectangulaire, la Torre-Palacio de los Varona est un monument national habité par les descendants directs de la famille Varona depuis 9 siècles. On dit que depuis toutes ces années, la famille n'a engendré que des descendants masculins...  


Sobron

Sobron et ses grandes eaux

Villanañe

Villanañe et sa tour


Lalastra à l'extrême ouest de l'Alava est située dans le parc naturel de Velderejo, un tout petit parc avec des points de vues magnifiques sur les cimes où une colonie de vautours a élu domicile. Un endroit peu touristique où les marcheurs apprécieront les 9 sentiers balisés. Rendez-vous à la Maison du Parc pour avoir des informations sur les itinéraires et visitez avant cela le Centre d’Interprétation Rural. Les enfants sont les bienvenus dans cette contrée où des aires de jeux sont présentes ainsi que des visites agrotouristiques dans des fermes. De nombreux monuments mégalithiques, des ruines, d'anciens sentiers romains et des peintures médiévales sont égrainées dans les petits hameaux du parc. 

contenu sponsorisé

Aratz et Andoin

Nous repartons maintenant à l'est de Vitoria-Gasteiz, en direction d'Aratz, dans le parc naturel d’Aizkorri-Aratz, frontalier du Gipuzkoa, un massif calcaire aux hauts sommets propices à l'escalade et l'alpinisme. 16 000 ha pour faire de la randonnée et s'imprégner des légendes Basques, de la mythologie et des anciennes mines désaffectées de cette région. À la frontière entre les deux province, allez jusqu'au Tunnel de San Adrian (départ à Zalduondo, 5 km de marche, pas toujours évident...), qui abrite au bout de ses 70 m, une chapelle dans un écrin de rochers, les pèlerins, les marcheurs aux temps médiévaux empruntaient autrefois cette voie. Dans la même zone, proche de la commune d'Araia se trouve une randonnée vers le Castillo de Marutegi, les ruines d'une enceinte fortifiée et d'un château du IIX siècle : une belle vue sur la campagne alentour vous attend depuis là-haut, mais il faudra grimper et faire attention de ne pas vous blesser ! Pour une balade plus appropriée aux enfants dans le même secteur, allez voir la chute d'eau de la source du fleuve Zirauntza. 

À quelques kilomètres vers Andoin, la Cascada de la Tobería est aussi digne d'une visite après environ 2 kilomètres de marche, sur un sentier assez accidenté. Dans le même secteur, il y a des mégalithes, sur le site du Cromlech Mendiluze et en direction de Salvatierra, le Dolmen de Aitzkomendi et celui de Sorginetxe, dans la Sierra de Entzia où vous serrez surpris de voir des animaux en liberté, dont de nombreux Pottoks (des petits poneys sauvages).